Gestion patrimoniale tramway : partager une vision à long terme

Voir les offres tcoTrees sur station-one.com

Déterminer puis optimiser le coût total de possession représente un défi central pour les responsables de gestion patrimoniale des réseaux tramway. Pour eux, anticiper les besoins en maintenance selon plusieurs horizons temporels veut dire se donner les moyens d’élaborer des scénarios qui nourriront leurs prises de décision et leurs stratégies d’actifs.

Aujourd’hui, des outils comme les systèmes de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) et les solutions de mesure d’usure offrent aux responsables de gestion patrimoniale tramway une vision claire et immédiate de l’état de leur réseau (infrastructure, équipements et matériel roulant). Pourtant, il manque souvent aux spécialistes la vision opérationnelle grand angle qui leur permettrait d’anticiper et de préparer leurs stratégies de maintenance lourde : sur les cinq ans du budget de contrat d’exploitation mais aussi sur les temps plus longs — 10 et 20 ans — correspondant au financement, à l’investissement et au développement du réseau. 

En parallèle, les autorités publiques de transport, elles, ont besoin de planifier les travaux de rénovation et de renouvellement nécessités par des réseaux construits au tournant du siècle, dont les exigences de maintenance lourde étaient auparavant réduites. Mais dans un contexte de budgets toujours plus serrés, savoir ce qui doit être changé et quand est crucial.

L’enjeu est donc de proposer une vision configurable des actifs et de générer des scénarios de maintenance avec présentation des coûts associés et des ressources exigées.

Une approche par étapes, de l’inventaire à la prise de décision

Dans un premier temps, il s’agit de dresser l’inventaire exhaustif de tous les actifs présents sur le réseau : les voies et leurs équipements, la signalisation, l’alimentation, le matériel roulant et les bâtiments. Pour anticiper sa rénovation et/ou son remplacement, chaque élément doit être caractérisé par ses paramètres d’âge et d’usure.

À la seconde étape, on pose des échéances de maintenance pour chaque composant : date de renouvellement souhaitable, outillage nécessaire, obligation de mettre l’actif hors service, etc.

La troisième étape est celle de la quantification des ressources : nombre d’heures de travail, coût de main d’œuvre (de jour et de nuit), pièces détachées, remplacement d’équipements obsolètes par de nouvelles technologies, etc. Cette phase de quantification permet de dégager plusieurs scénarios possibles en fonction des priorités opérationnelles.

Enfin, les scénarios viennent informer les décideurs des conséquences financières et opérationnelles en proposant des données objectives, configurables et faciles à lire, sur lesquelles s’appuiera la discussion autour des stratégies de maintenance.

Une solution web pour une analyse transparente

La start-up française Deligeo, installée sur la Côte d’Azur, traite ces questions via sa solution SaaS sécurisée tcoTrees. La phase d’inventaire décrite plus haut est facilitée par une bibliothèque de composants avec leurs caractéristiques de délai d’usure et cycle de vie typiques. L’utilisateur dispose ainsi d’un premier aperçu suffisamment précis pour former une base de réflexion.

Il est possible d’affiner la modélisation grâce à des entretiens de terrain avec les personnels les plus en pointe sur ces composants d’infrastructure et leur comportement. La personnalisation de la bibliothèque peut même être effectuée en fonction des retours d’expérience ou des plans de maintenance, pour une analyse encore plus fine. Deligeo propose également une assistance-utilisateur durant les phases de diagnostic et d’analyse pour mobiliser à plein les capacités du logiciel. Qui plus est, cette solution collaborative est capable de s’interfacer aux ressources IT existantes comme les systèmes GMAO et peut s’utiliser pour comparer prévisions et données réelles.

« tcoTrees permet aux décideurs de visualiser et de moduler les scénarios selon leurs priorités opérationnelles : dimensionnement d’équipe, formation et gestion des compétences, choix entre maintenance en interne et sous-traitance, tout cela articulé à des facteurs comme les possibilités d’interruption de service. Le logiciel rend ces différents aspects intelligibles pour un large public, de manière à ce que les fonctions technique et financière, par exemple, puissent communiquer entre elles, dans le même langage, explique Frédéric Schneider, fondateur et directeur de Deligeo. »

Ces scénarios de maintenance patrimoniale constituent donc une ressource complémentaire pour les services méthodes et ingénierie des opérateurs, ainsi qu’une nouvelle source d’information pour les services techniques des autorités publiques en charge des transports. Grâce au partage des scénarios et de leurs résultats, tcoTrees facilite un dialogue adossé à des données objectives, propice à des stratégies et des décisions plus éclairées.

Voir les offres tcoTrees sur station-one.com